Soirée débat avec Frédéric BOYER: « Pourquoi faut-il encore traduire les Evangiles ? »

Cette rencontre est organisée par la Basilique Saint-Bonaventure, le service Arts, Culture et Foi du diocèse de Lyon, et la librairie La Procure.

Discussion avec Michel QUESNEL, exégète, Recteur émérite de l’Université Catholique de Lyon

=o=o=o=o=o=o=

Cette nouvelle traduction du grec ancien des quatre Evangiles canoniques (Matthieu, Marc, Luc et Jean) entend faire redécouvrir ces textes comme des oeuvres littéraires originales, au sein de la littérature antique juive et grécoromaine. Une littérature forgée et inventée à partir des pratiques orales d’enseignement et de discussion de la Torah (la Bible hébraïque) pendant toute la période dite du Second Temple, du VIème siècle avant notre ère au Ier siècle.

Une triple conviction est à l’origine de cette traduction

  • Les Evangiles appartiennent à la culture religieuse et littéraire du judaïsme antique.
  • Rédigés dans la langue grecque de l’époque, ce sont des traductions de paroles, de discours, de citations de l’araméen et de l’hébreu de l’époque.
  • Ces textes sont des performances littéraires pour témoigner de l’enseignement d’un jeune rabbi du Ier siècle en Judée et en Galilée.

Le mot « évangile » est ainsi traduit et compris comme performance: réaliser par l’écrit « l’annonce heureuse ».

Il s’agit de revisiter le vocabulaire traditionnel religieux, en revenant à la littéralité du grec ancien.

Enfin, on découvre une autre représentation de Jésus et de sa parole.

Jésus cherche moins à culpabiliser qu’à libérer, il ne fonde pas de nouvelle religion mais cherche à faire abonder, multiplier la parole de la Torah, en direction de toutes les classes sociales. Ces textes, écrits et composés en temps de crise, dialoguent avec notre époque.

Il s’agit de rendre à ces vieux textes à la fois si connus et et ignorés la force d’un théâtre de la parole.

Frédéric BOYER ».

=o=o=o=o=o=o=

Frédéric BOYER, écrivain d’une trentaine d’ouvrages, romans, essais, poésie, a repris la direction de POL après le décès du fondateur.

Traducteur d’Augustin, de Virgile, de Shakespeare…etc…, Frédéric BOYER est chroniquer régulier du journal La Croix, où il publie chaque semaine.

Egalement artisan de la Bible Bayard (2001), traduction menée dans la collaboration d’écrivains contemporains et d’exégètes.

https://www.la-croix.com/Culture/nouvelle-traduction-quatre-evangiles-Frederic-Boyer-2022-10-12-1201237348

=o=o=o=o=o=o=

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés